les circuits courts

Les circuits courts sont représentés par le fait d’acheter et de consommer des produits issus de l’agriculture ou de la transformation locale ou régionale. De notre point de vue, ces produits doivent en outre être biologiques ou biodynamiques ou écologiques.

Cette démarche inclut TOUS les produits fabriqués localement ou par extension régionalement.

Favoriser les circuits courts relève d’un choix de vie autant que d’un acte économique fort et déterminant pour votre avenir et celui de vos enfants.

Du point de vue écologique, consommer local limite la trace carbonne des produits consommés. Eviter, par exemple, de consommer hors saison des tomates venues d’Espagne, d’Italie ou pire encore. C’est également éviter de faire passer par Rungis des produits alimentaires fabriqués en Bretagne ou dans les Pays de la Loire… pour les consommer en Bretagne ou dans les Pays de la Loire.

Du point de vue économique, le travail et la richesse produite restent local ou régional. C’est-à-dire que les salaires sont versés à des travailleurs locaux et régionaux. Ces derniers peuvent eux-mêmes, grâce à leurs salaires, contribuer au développement –ou plus simplement faire fonctionner- l’économie locale et régionale… En consommant eux-mêmes en local ou régional.

L’économie locale se développe entraînant l’économie régionale pour sa part de volume.

Ne pas oublier une réalité essentielle : en consommant, VOUS faites –NOUS faisons- de la politique !

Privilégier les enseignes locales et régionales plutôt que des enseignes multinationales, c’est construire l’avenir économique et le maîtriser.

Placer la relation humaine au centre de nos préoccupations, élever le respect de soi à la hauteur du respect des autres c’est construire l’avenir sociétal.